top of page
  • Franck Arnaud

Les Ivoiriens et les services bancaires en 2022

Dernière mise à jour : 19 avr. 2023



Chaque année, nous pouvons apercevoir dans les revues d’actualités financières les chiffres résultants de l’exercice des banques, le résultat net, le bénéfice, le PNB (produit net bancaire), etc. Comme nous pouvons le constater, les banques ivoiriennes se (com)portent bien financièrement.

Cependant dans les files d’attentes des différentes agences bancaires l’on peut entendre se plaindre çà et là les usagers à propos des services bancaires.

Malgré le nombre croissant de banques et le taux de bancarisation toujours aussi faible en Côte d’Ivoire, comment les banques arrivent-elles à satisfaire leurs clients? Comment arrivent-elles à conserver leurs clients? Comment arrivent-elles à recueillir de nouveaux clients?

Les gammes de produits étant essentiellement pareilles d’un prestataire à un autre, le service fait-il la différence dans un secteur aussi concurrentiel que la banque? Comment sont perçues les banques par les usagers, clients et consommateurs?

Par ailleurs, la venue sur le marché de nouveaux acteurs tels que le mobile banking a contribué à bouleverser l’espace bancaire en Côte d’Ivoire. Ces derniers sont venus à la base pallier un besoin d’une frange de la population en matière d’échanges monétaires. Mais, ces nouveaux acteurs en ont profité pour favoriser en quelques sortes l’inclusion financière des personnes non bancarisées.

Est-ce qu’aujourd’hui nous pouvons dire que le mobile money a pris la place des banques? Est-ce que les consommateurs utilisent plus le mobile money que les services bancaires?

Voici autant de questions que nous nous sommes posées et auxquelles nous avons tenté d’apporter un brin de lumière.


Pour obtenir l'intégralité de l'étude, veuillez remplir le formulaire de demande.

113 vues0 commentaire

Comments


bottom of page